Un devis chez un dentiste

Comme pour de nombreuses professions (garagiste, architecte, bijoutier, géomètre...), un dentiste doit obligatoirement remettre au patient un devis pour des soins coûteux. Celui-ci doit être signé par le praticien ainsi que par le patient accompagné de la mention “lu et approuvé”.

La composition du devis

Pour que le devis soit valide, il doit comporter de nombreux éléments :

  • l’identification du chirurgien-dentiste (numéro ADELI / FINESS)
  • l’identification du patient (nom, prénom et date de naissance)
  • la date de l’établissement du devis
  • la durée de validité du devis
  • un espace réservé à la transmission, par les assurés à des tiers, de données administratives complémentaires (numéro INSEE, adresse, téléphone, nom de l’organisme complémentaire, numéro de contrat, référence dossier)
  • la description du traitement proposé
  • la description précise et détaillé des actes (nature de l’acte ou libellé CCAM, matériau utilisé, cotation NGAP, honoraires, base de remboursement Assurance Maladie, acte non remboursable par l’Assurance Maladie et enfin un cadre réservé à l’organisme complémentaire)
  • le montant total de l’acte

La composition de ce devis correspond au devis type établit par l’ordre des chirurgiens-dentistes ainsi que par les 4 syndicats représentatifs. Il est tout à fait possible que votre dentiste utilise un autre format de devis.

Conseil

Il ne faut surtout pas hésiter à demander un devis à votre dentiste. Le devis fera office de contrat entre vous et votre dentiste et aura une valeur légal en cas de problème.

Pour plus d’informations : Que faire en cas de conflit avec votre chirurgien-dentiste